Bien sûr le Togo c’est loin !  Bien au delà des mers. Un pays coincé quelque part entre le Bénin et le Ghana. Il y manque le minimum vital pour les deux tiers de la population. Lorsqu’on y est malade on ne peu plus cultiver son champ. Plus d’argent, plus de nourriture. Une sentence sans recours.

Ici sur cette terre togolaise au 37 tribus où souffle l’harmattan, chaud et sec l’hiver, l’engagement humanitaire est l’indispensable appoint aux carences des plus nécessaires structures. Dans ce pays de savanes, de collines et de plateaux si mal desservi par d’improbables pistes, la pauvreté est multidimensionnelle.

Alors que va t’on néanmoins faire dans cette galère lointaine, nous avons aussi nos pauvres, bien à nous. Nos hivers ont quelques rigueurs…

Chaque projet du docteur Jean-Marie Dietrich, président de l’association, relève à l’évidence du pari. Un pari sur la solidarité humaine et plus particulièrement alsacienne.

Jean-Marie Dietrich n’est pas faiseur de miracle. Mais il est déterminé comme le sont souvent la plupart des alsaciens, pugnace assurément. L’homme est en quête perpétuelle, le bâton de l’humble pèlerin à la main. Il frappe aux portes, quelques fois closes ou blindées. Mais souvent ouvertes aussi, à l’écoute de son message.

Victor Hugo disait à propos de la solidarité: « La fraternité n’est qu’une valeur humaine, la solidarité est une idée universelle ».

Et c’est bien la solidarité qui est le vecteur de l’engagement du médecin. Ce site en est témoin.

Mathématicien, écrivain et philosophe français, Pierre Lecomte du Noüy écrivait   » Il n’existe pas d’autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité individuelle. »

Il s’agit bien de cela ici.

DES HOMMES

promenade musicale b maternite notsé b dispensaire d'Akpakpakpe 4

Président de l’association, le Dr Jean-Marie Dietrich œuvre au Togo depuis plusieurs décennies. A son actif, dès les débuts, la construction d’un hôpital complet très développé dans la région de Kara. Le Docteur Dietrich a énormément donné et tous les habitants se souviennent de lui comme d’un homme généreux, intègre, toujours à l’écoute et toujours prêt à aider son prochain. Après une première association, le Dr Dietrich en a créé une seconde, Actions Alsace Togo, surtout axée sur l’hôpital préfectoral de Notsé et les dispensaires qui gravitent autour.

A ce jour, une dizaine de dispensaires ont été intégralement rénovés grâce à ses actions. Egalement, ces dernières années, une maternité et une pédiatrie de 100 000 euros chacune ont été construites. Le personnel soignant, les mamans et les familles manifestent leur satisfaction à chacun de ses passages au Togo. Des voyages pour lesquels il a réussi, il y a une dizaine d’années, à convaincre un de ses amis, Gérard Mura, de participer.

Gérard MURA est trésorier de l’association. Il est aussi correspondant du journal « L’ALSACE » pour la vallée de Saint Amarin. Interviewé par le quotidien régional sur son activité au sein de l’association, il nous raconte avec humour les nombreux périples en terre togolaise vécues avec le Dr Dietrich.

Jean-Marie Dietrich et Gérard Mura : une histoire, des histoires, des milliers d’histoires d’amitié…

gg jm

Ils forment un indéfectible duo fait de complicité et de vécu. Ils connaissent tous les deux les contraintes africaines, leurs arcanes, leurs convenances, leur non dits. Ils ont fréquenté en commun les pistes en latérite, régulièrement inondées et défoncées là où les distances comptent bien moins que le temps. Ils les ont slalomées en voiture, à moto, en taxi brousse. Ils s’y sont embourbés, souvent. Ils ont aussi leur point de chute, leurs habitudes, leurs missions partagées. Ils y ont d’innombrables amis, une étonnante connaissance du terrain. Pour Jean-Marie les missions sont celles se rapportant à la santé, aux soins, à tout ce qui touche l’humain et ses souffrances.

Pour Gérard ce sont celles plus particulières de l’informatique, de la formation. Il soigne et remet sur pied les ordinateurs qu’il a collectés avec pugnacité et patience en Alsace tout au long de l’année. Depuis quelques années, il est relayé par son jeune ami togolais, Luc, un technicien surdoué en informatique et électronique. Il tient boutique avec des pièces de rechange, des téléphones d’occasion et dépanne n’importe quoi n’importe où. Luc a un centre de formation alimenté en ordinateurs alsaciens.

L’humanitaire est une vaste besace qui bien souvent lorsqu’elle se vide se remplit aussitôt de tant de choses rendues avec tant d’amour et d’émotion. Ainsi est son privilège.

Gérard Mura et la métempsycose des ordinateurs

Notre homme a les vertus du loup blanc. Il est connu car il œuvre pour le journal « L’Alsace ». Il est de nombreux évènements et manifestations qui font la vie de cette vallée et dont il rend compte avec ses collègues correspondants.

Il a l’amitié généreuse et la curiosité à fleur de peau. Avec civilité, comme un africain, il aura à cœur de vous demander des nouvelles de vos proches. Mais au détour d’une phrase, à votre grande surprise, inlassablement il vous posera la question : «  T’as pas un vieil ordinateur dont tu ne te sers pas ». ? La question bien sûr désarçonne celui qui ne sait pas que Gérard est un membre très actif de l’association « Actions Alsace Togo ». Et le Togo il le connaît bien après de nombreux séjours avec son ami, le Dr Dietrich dans la campagne togolaise sur des terres où tout reste encore à faire tellement l’indigence et la pauvreté sont tenaces.

Gérard est en quête permanente d’ordinateurs « délaissés » par leur propriétaire.  Ces ordinateurs recueillis grâce à beaucoup de générosité partiront pour le Togo par conteneurs et auront droit à une seconde vie, africaine celle là. Car cet ancien chimiste est aussi l’homme de tous les miracles. Il nettoie, remplace et achète graveurs ou fournitures. Plus d’une trentaine ont déjà rejoint l’hôpital togolais de Notsé à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, ainsi que quelques écoles et dispensaires dans différents villages de brousse où l’action de l’association mulhousienne a déjà largement prouvé son aide et son efficacité. Au Bénin aussi, plusieurs écoles et écrivains publics fonctionnent grâce à des ordinateurs alsaciens.

Les séjours africains de Gérard sont denses en péripéties, car s’il répare, bien entendu, il installe aussi. Et sur ces terres oubliées par les technologies les plus essentielles rien n’est moins évident. Les coupures de courant sont quotidiennes et les infrastructures ne possèdent le plus souvent qu’une seule ligne téléphonique. Les virus informatiques ont eux aussi une bien cruelle capacité de nuisance et donnent bien souvent du fil à retordre. Les locaux sans climatisation, des températures qui atteignent des sommets, ne font rien pour faciliter la tâche.

Mais Gérard est tenace et bien souvent après une journée riche en rebondissements on le voit enfourcher une moto pétaradante pour rejoindre au diable vaut vert un groupe de jeunes locaux pour les initier aux bases et aux arcanes de l’informatique.

Alors, lorsque la boucle est bouclée, les élèves souvent étonnamment doués prendront la relève. Gérard reviendra en Alsace et pour une pénultième fois, au gré d’une conversation ordinaire il posera l’insolite question: «  T’as pas un ordinateur en rab qui traine chez toi ? ».

métempsycose des ordi 2 ordi mura a

2014 Carnets de voyage

Tout au long des lignes poignantes d’un reportage, Gérard nous conte avec humour ses négociations avec les douaniers béninois lors d’une visite avec le Dr Dietrich chez le père Moeglé de Rouffach qui gère la pharmacie d’un hôpital au Bénin. Les douaniers tatillons craignant des actions terroristes avaient placé très haut la barre des contrôles. Mais Jean-Marie et Gérard ont trouvé la solution. Gentillesse, modestie et bonhomie, c’est la règle en Afrique.

Il nous conte aussi la mort de leur chauffeur et ami, Abou, 53 ans. Il s’est tué en 2013, dans un accident de la route. Une rupture de freins en montagne. Un classique en Afrique. Gérard raconte aussi

Puis il y a eu l’inauguration des deux dispensaires qui portent les plaques des donateurs alsaciens : le Conseil Régional d’Alsace, la ville de Mulhouse, la commune de St Amarin. Gérard évoque tour à tour les coupés de ruban aux rythmes des danses africaines, la nomination du Dr Dietrich comme citoyen d’honneur de la ville. L’accueil des orphelins du sida à Lomé, leurs remerciements touchants au Dr Dietrich, les chants de la chorale s’adressant aux parrains et marraines alsaciennes.

Enfin il évoque aussi ce moment d’émotion pure à l’issue de son séjour sur la tombe d’Abou avec qui il a tant partagé et dont le frère Moussa pleure en silence l’absence : « Ici la vie est courte, il faut que les enfants sachent cultiver les champs. » Ce furent les ultimes paroles de Moussa avant que Gérard et Jean-Marie ne prennent congé de cette étonnante terre togolaise. Une phrase qui sonne comme un héritage philosophique.

DES ACTIONS

PROMENADE MUSICALE

A l’initiative du docteur Martine Cros et du docteur Jean-Marie Dietrich, président de l’association «Actions Alsace Togo»  un concert au profit deux unités ophtalmologiques au Togo, l’une à Baga l’autre à Notsé a été organisé au collège épiscopal de Zillisheim. Quelques deux cent personnes présentes ont contribué à assurer le succès de la noble cause.

Il y a trois ans le pianiste Claude  Simet a émis l’idée d’une première «Promenade Musicale». Aujourd’hui la troisième du nom vient d’avoir lieu dans le cadre de la chapelle du collège….

promenade musicale a promenade musicale c

LE JAZZ DES « CELESTINS

Samedi le 31 octobre 2009 Une salle comble, à faire rêver plus d’un organisateur ce samedi soir au CAP de St Amarin pour un concert en tout point exceptionnel. En effet, plus d’un demi millier de personnes ont accueilli avec chaleur et enthousiasme les « Célestins », un groupe de jazz dont la réputation n’est plus à faire. Réputés en Alsace certes, ils ont également croisé la route des plus grands. Ensemble depuis plus d’une trentaine d’années ils se sont produits dans de nombreux festivals de jazz, en France, mais aussi en Allemagne en Suisse et en Italie.

Les profits de ce concert, qui a suscité tout au long de la soirée une allégresse contagieuse de la part des musiciens et des applaudissements à tout rompre du coté du public, seront entièrement reversés à « Actions Alsace Togo » pour la construction d ‘une maternité dans l’hôpital  préfectoral de Notsé, -une structure référente pour plus de 100.000 personnes- situé à une centaine de kilomètres de Lomé la capitale. Ce projet, certes ambitieux a été proposé par le docteur Jean-Marie Dietrich, président de l’association et Gérard Mura, de Husseren-Wesserling qui participe, depuis de nombreuses années déjà à l’amélioration et au remplacement du matériel informatique obsolète ainsi qu’à la formation sur place dans la structure de l’hôpital existant. Il est le projet « phare » de l’année à venir et représente un très important investissement. Maurice Roberge, l’infatigable président de l’association des « Amis du Togo » de Pont-de-Beauvoisin en sera le maître d’œuvre. Alors des actions comme celle de cette « soirée jazz » sont  des pierres levées à l’édifice de l’humanitaire et de la compassion.

Cette action a été initiée par une entreprise locale de St Amarin –Europlis- et son fondateur Maurice Heidmann qui a offert la prestation, suivie par la ville de St Amarin et son maire Charles Wehrlen qui a mis à disposition la superbe salle de spectacle et par le président du CAP Claude Mura, qui en a assuré l’intendance. De nombreux commerçants ont également, à cette occasion, mis leurs vitrines à l’heure et aux couleurs africaines. Il faut saluer avec beaucoup de reconnaissance l’efficacité, la générosité, le dévouement et l’immense amitié de toutes les personnes qui ont contribué au succès de cette heureuse soirée.

Les « Célestins » ont su faire vibrer le jazz New-Orleans avec talent et passion. Ils ont été tout au long de la soirée de merveilleux interprètes de grands classiques , anciens et mémorables comme ceux de King Oliver ou Jelly Roll Morton, célèbres comme ceux de Louis Armstrong, Fats Waller, Duke Ellington ou Sidney Bechet. Ils auront, à coup sûr, su communiquer leur amour du jazz à un public entier et converti, car il faut bien savoir que celui qui est capable de ressentir la passion, c’est qu’il peut aussi l’inspirer.

celestins a celestins b

DES PARTENARIATS

« Espoir Vie Togo France »

A travers ses membres, sympathisants et les activités associatives de ceux-ci, Actions Alsace Togo supervise le parrainage à l’année de 25 enfants.

Espoir Vie Togo est la plus importante ONG de lutte contre le sida au Togo. Espoir Vie Togo France est sa petite sœur française.

Christiane Burgart a présidé EVT France durant 7 ans. Elle a derrière elle 40 années de passion togolaise et plus de 16 ans d’implication dans la lutte contre le sida au Togo. Elle a quitté sa présidence en 2014.

Chantal D’Hondt la remplace : « Nous assurons la prise en charge de 18 enfants, le salaire du responsable du suivi des enfants ainsi que des frais de fonctionnement, soit un budget annuel de 7 800 euros. Nous insistons régulièrement sur le fait que cette prise en charge est ponctuelle et que son objectif principal est de permettre aux parents ou adultes responsables de ces enfants/jeunes d’initier des Activités Génératrices de Revenus (AGR) afin de rebondir financièrement et, après environ 3 ans (en tenant compte de leur niveau scolaire) sortir du programme et laisser la place à d’autres enfants précarisés. Nous avons à ce jour 115 enfants parrainés dont 12 en apprentissage (couture pour la plupart). Donc un grand nombre de jeunes de l’ONG togolaise pris en charge, aidés, soutenus, accompagnés. »

Les membres d’EVT France se rendent régulièrement au Togo et entretiennent des liens très étroits avec leur association mère togolaise.

Les Amis du Togo

Maurice Roberge a présidé l’association durant 23 années avec un dévouement total. Il a cédé sa place en 2014, alors qu’il avait 80 ans, au Docteur Jean-Yves Michel. Maurice continue évidemment à se dévouer sur tous les fronts pour l’hôpital de Notsé.

Les Amis du Togo travaillent dans le milieu de la santé, mais aussi de l’éducation. Ils construisent et rénovent des écoles ainsi que des bâtiments dans l’hôpital. Tout ce qui touche au Togo est connu de Maurice. Et Maurice est connu dans tout le Togo. Maurice Roberge est un inlassable gestionnaire et maitre d’œuvre.

Lorsque Jean-Marie Dietrich a croisé la route de Maurice Roberge il lui a proposé la maitrise d’œuvre de dispensaires à rénover. Maurice connaît les entrepreneurs, les administrations et surtout les pièges à éviter.

A ce jour il a été maître d’œuvre pour la rénovation de plus de 10 dispensaires de brousse, pour la construction d’une maternité de 800m² et d’une pédiatrie de 400m² à l’hôpital de Notsé. Actions Alsace Togo a financé les dispensaires et 50% des deux derniers gros chantiers. L’Association a mis en place une unité d’ophtalmologie dans l’hôpital avec tout l’équipement nécessaire en 2007.

Les Amis du Togo expédient chaque année un gros conteneur vers Notsé. Actions Alsace Togo ne manque pas d’y mettre du matériel qui servira aux structures de soins sur place.

Cap Togo  captogo.org

L’association présidée par Bernard Besançon a pour but de soutenir toute action réalisée par elle-même ou par d’autres associations ou institutions œuvrant dans un but de développement humanitaire  au TOGO. Ces actions peuvent concerner la santé, l’éducation ou la culture;

CAPTOGO propose son « label » aux associations qu’il fédère et contrôle la conformité à son éthique.

Partant du constat que les principales difficultés du travail des associations concernent d’une part, l’acheminement du matériel (matériel médical, livres, matériel informatique, etc…) et, d’autre part, les problèmes de sortie du port à Lomé et la gestion des dons en accord avec les autorités locales, CAPTOGO s’est fixé pour objectif de rechercher et d’appliquer des solutions à ces problèmes.

 

fleche-orange Télécharger le PDF des statuts de l’association